l'avenir électrique de la Baltique se joue à Astrava sur un projet russe de Rosatom

financé par Putin sur de l'argent russe. Est-ce un emprunt russe à l'envers pour le Kremlin?


Synchronisation des réseaux électriques

La CE alloue 720 millions d'euros à la Lituanie pour la deuxième phase de synchronisation

La Commission européenne (CE) alloué 720 millions d'euros à la deuxième phase du projet de synchronisation du réseau électrique de la Baltique avec l'Europe continentale dont 300 millions d'euros alloués à la Lituanie. signale au BNS des sources informées. Le projet reçoit un maximum de 75% de financement. L'argent sera utilisé pour mettre en œuvre les projets les plus importants - Harmony Link et la construction de compensateurs synchrones. La présidente de la CE, Urzula von der Layen, déclare qu'il s'agit d'un jour important pour l'Europe. «Aujourd'hui c'est très important pour l'Europe, nous faisons un grand pas vers l'unification de l'Europe, et la solidarité européenne par une action réelle. Hier soir, nous avons décidé d'allouer 720 millions." lors d'une conférence de presse conjointe avec les dirigeants des États baltes. Le président Gitanas Nausėda remerciait le président de la Commission européenne pour son "implication personnelle" dans le projet de synchronisation. "720 millions L'euro sera utilisé pour des projets très importants, tout d'abord pour la connexion Harmony Link, ainsi que pour les compensateurs (synchrones) dans les États baltes », selon G. Nausėda. Il s'est dit également satisfait de la coopération entre les États baltes ayant accepté de ne pas acheter d'électricité à la centrale nucléaire d'Astrava en construction en Biélorussie. Selon lui, la Lituanie, la Lettonie et l'Estonie ont trouvé une position commune sur cette question. En mai, les sociétés de transport d'électricité lituaniennes, lettones, estoniennes et polonaises ont soumis un total de 1,2 milliard de demande à la Commission européenne. La Lituanie demandait 462 millions. 100 millions d'euros, Lettonie 111 millions d'euros, Estonie. 521 millions d'euros pour la Pologne. Le Soutien de l'UE pour le solde du montant restant de l'aide demandée devrait être reçu l'année prochaine, à la prochaine étape de sa distribution. Avec jusqu'à 700 mégawatts (MW) de courant continu (HVDC), la connexion offshore Harmony Link est le projet de synchronisation le plus grand et le plus coûteux, d'une valeur d'environ 680 millions. euros. En plus de la connexion, il est prévu de construire des compensateurs synchrones dans chacun des pays baltes. La valeur totale de l'ensemble de la deuxième phase est d'environ 1,22 milliard. euros. Les États baltes ont déjà reçu un soutien pour la première phase de synchronisation, au cours de laquelle 432 millions. L'euro renforce les réseaux nationaux. La Lituanie, la Lettonie et l'Estonie ont alors reçu le maximum possible des 75% de financement - 323 millions. Dont 125 millions d'euros alloués à la Lituanie. euros. La synchronisation est le projet de sécurité énergétique le plus important dans les États baltes et un projet prioritaire de l'UE d'une valeur totale pouvant atteindre 1,65 milliard d' euros. On comprend mieux, à la lumière de cette information financière, les raisons du retrait diplomatique du Bélarus. Lequel sera suivi du retrait de l'AIEA et de bien d'autres organisations similaires. Telle que l'OSCE notamment. La bataille d'Astrava est commencée depuis longtemps.


Sic transit opéra Mundi ad astra 007