HOTEL MINSK


Le 12 septembre Marija Blessée était transférée au secret, sans soins par la marionnette de Minsk

.

Des hommes cagoulés arrêtent des manifestantes de force


les sinistres clowns de Minsk marionnettes de Putin

les prisons du Bélarus sont surpeuplées. Elles doivent être visitées par la Croix Rouge Suisse


Hotel Minsk-


13/09


hotel Minsk-Les camps de la mort du Bélarus-

-les camps de la mort de Putin-


HOTEL MINSK-MARIJA les camps de la mort de minsk et de Putin

La militante de l'opposition biélorusse M. Kalesnikava a été transférée dans un autre centre de détention provisoire


L'opposante biélorusse arrêtée Maryja Kalesnikava était transférée dans un autre centre de détention provisoire - de Minsk à Žodzyn, déclarait samedi 12 septembre à l'agence de presse Interfax Hleb Hermannuk, porte-parole de l'ancien candidat à la présidentielle Viktor Babaryka. "L'avocat Lyudmila Kazak nous a informés que Mary avait été transférée dans un centre de détention provisoire à Žodzyn", a-t-il déclaré. Un camp de la mort de Lukasencko. Un camp de concentration de type nazi. On ne sait pas pourquoi M. Kalesnikava était transférée de Minsk  à un camp d'isolement Sur ordre de Moscou et le pantin de Minsk obéit servilement. Lundi, il était impossible de contacter M. Kalesnikava, membre du présidium du Conseil de coordination de l'opposition bélarussienne. Mardi, l'agence de presse officielle BelTA, la voix de son maitre, rapportait que Mme Kalesnikava avait été arrêtée alors qu'elle tentait de traverser illégalement la frontière ukrainienne. Un habile mensonge des services secrets du régime du tyran. Il était rapporté l'invraisemblabe histoire selon laquelle elle voulait être expulsée de force du pays par des fonctionnaires du pouvoir du tyran, mais elle aaurait déchiré son passeport à la frontière pour y faire obstacle. Elle était ensuite arrêtée et figure comme suspecte dans une affaire d'appels à prendre le pouvoir. L'usurpateur Alexander Loukachenko déclarait que «M. Kalesnikava était arrêtée pour avoir enfreint les règles de franchissement de la frontière d'Etat." Il a déjà franchi, depuis trop longtemps, la frontière de la connerie sans retour. Un mensonge de plus dans une longue série d'invraisemblances. L'avocate de l'opposition L. Kazak affirmait que sa cliente avait pris en compte les actes d'enlèvement de ces derniers jours. Jeudi, l'avocat remettait une déclaration de Mme Kalesnikava à la commission d'enquête bélarussienne avec une demande de poursuite des officiers des structures du pouvoir l'ayant détenue, qui auraient menacé de la tuer et de l'emprisonner pendant longtemps sans base légale. En outre, l'avocat demandait un examen des marques des ecchymoses sur le corps de Mme. Kalesnikava. Des manifestations sans précédent se déroulent au Bélarus depuis plus d'un mois à la suite de l'élection présidentielle du 9 août. L'opposition et les pays occidentaux considèrent que ces élections sont truquées.


Les manifestations se poursuivent à Minsk: les OMON cagoulés arrêtent une femme de force

La milice biélorusse arrêtait des dizaines de manifestantes par la force samedi 12 septembre. Des milliers de personnes continuent de protester contre les élections truquées et les violences policières, rapportait l'AFP. Une autre manifestation de masse aura lieu à Minsk dimanche et des femmes se sont rassemblées dans le centre de la capitale pour manifester pacifiquement samedi. Certains d'entre elles ont brisé des casseroles et des cuves en scandant "Libérez Masha", faisant référence à la porte-parole de l'opposition arrêtée Maryja Kalesnikava. Pour sa résistance aux tentatives de la faire sortir du pays et avoir déchiré son passeport. Des vidéos de la façon dont les agents des forces de l'ordre déguisés entraînent des femmes dans des bus étaient diffusées samedi sur les réseaux sociaux. Selon l'organisation de défense des droits humains Viasna, 30 manifestantes étaient arrêtées A ajouter aux 470 de vendredi 11 cela fait 500.


Les prisons sont surpeuplées.L'Europe devrait faire intervenir la Croix Rouge Suisse pour visiter ces camps de concentration ordonnés par Putin et Moscou. Relever l'Etat sanitaire et publier son rapport officiel sur les maltraitances observées..

Il est temps que les manifestantes s'organisent en sections de défense, avec blocage des OMONs de la garde du régime, au besoin en les maitrisant avec des techniques de close combat. Le peuple a le droit de se révolter contre l'injustice et la tyranie. Le fait est établi: Marija est blessée non soignée. Le tyran de Minsk veut sa mort. Ce transfert de Minsk vers un autre camp signifie l'ouverture de camps de concentration en Bélarus sur ordre du Kremlin, et la marionnette de Minsk s'exécute docilement. Sinistre.L'histoire se répète sans Heydrich, ni Borman ni Hitler, avec Putin et la Russie...et l'Europe laisse faire!


Sic Transit Gloria Mundi Ad Astra 007



astrava

Vendredi 28/08 la bataille d'Astrava commençait

en ligne le 13-9-2020