soutien au Comité de l'Opposition du Bélarus en Français









l

Sergei Lavrov le diplomate de Putin, tordu









@tutbylive

@belsat_tv


NS2811





LANGUE DE BOIS

La visite de Lavrov, le diplomate de Putin à Minsk, clot un exercice de langue de bois selon la tradition soviétique. Il ne manquait que la cérémonie du baiser russe traditionnel sur la bouche entre hommes. Cela ferait plutôt homosexuel, et pour des motifs de contagion du Covid chinois, personne ne se donnait en spectacle pour l'accolade en public. Et en privé? Imaginez Makei roulant une pelle  à Lavrov! Tordant.


Annoncé par Lavrov, en début de mois, comme un exercice destiné à imposer à Minsk le respect des journalistes russe,  médias, radios, télés, le public est trompé par le communiqué final n'y faisant aucune allusion. Langue de bois des menteurs et prétexte fallacieux trompeur. S'il est vrai que les journalistes russes sont arrêtés par les Omons le dimanche, aucun d'entre eux n'a encore fait l'objet de poursuite pour participation à des manifestations interdites,ni reçu de condamnation à 15 jours d'arrestation comme la basketteuse Elena Levcencko..


Le 12 novembre, selon Lavrov, tout allait bien à Minsk. Il ne se plaignait pas alors de la maltraitrance des journalistes russes, ou si peu. Bref, "tout baignait" dans l'huile. Langue de bois encore du grand accord "frère". Ce 26  novembre Lavrov rappelait sa précédente petite musique, selon laquelle les protestataires sont payés par l'étranger. Langue de bois doublonnée.


La langue de bois s'observait dans les propos des clercs, comme un exercice réussi des pères de l'Eglise depuis plusieurs siècles. On en trouve un bel exemple dans le Rapport de Charles de Condren, second général de l'Oratoire, à Richelieu sur l'Astrologie. Auteur d'une observation sensée sur l'absence d'influence des planètes, Charles de Condren s'employait à étouffer son propos sous des tomberaux de considérations religieuses insipides, afin d'annihiler son effet d'annonce par l'usage de la Langue de bois. L'Oratoire c'est l'invention des extra terrestres dans la religion avec les anges. Ceci explique sans doute cela.

Ce 26 novembre, les compères Lavrov Makei, et l'usurpateur, insistaient sur l'effet dit de la révolution des couleurs afin de gommer la force de la révolution arabe des mots d'ordre "va t'en" des annèes 2010 ayant entrainé la chute des régimes dictatoriaux au proche orient. Au Bélarus, nonobstant le blanc et le rouge, on observait une protestation arabe s'exprimant en août. Il fallait à tout prix éviter la contamination arabe au nord de l'Europe. Cela gène considérablement la Russie dépourvue de réponse adaptée dans sa langue de bois idéologique. Alors il vaut mieux dévier les réclamations sur un exemple de type Ukrainien avec la Révolution Orange de 2004 à Kiev. Langue de bois.


Rappel d'un grand classique, le Conseil de l'EUROPE met son nez dans les affaires intérieures des autres. Cessons alors les contacts avec cette organisation, afin de faire oublier que l'Europe réduisait ses échanges au niveau diplomatique oriental. Rhétorique trompeuse, afin de dissimuler que l'Europe fermait aussi le robinet de l'argent de la Berd pour financer les reconstructions. Langue de bois idéologique. Langue de bois encore les déclarations d'amour du style "bélarus mon frère". Partenaire, allié, fraternel, "si je peux te baiser la gueule, je ne me gènerais pas pour te piquer ce dont j'ai besoin".


Bref, la lecture du communiqué final n'apprends rien, même en le décodant correctement. Pour comprendre la date de cette réunion des 25 et 26 novembre, non impromptue, il faut la rapprocher de l'annonce du troisième train de sanctions de l'UE révélée le 12 à Tass. L'agence russe. Lavrov et Makei se sont entretenus des conséquences de ces mesures. On retrouve là un début de cohérence. Bien sûr sans évoquer les intérêts personnels de l'usurpateur dans la mise en oeuvre de ces mesures. Une réunion préparatoire, pour la suite, voila l'objet de la rencontre des 2 jours. Le soir du 26 novembre l'UE annonçait aux médias son troisième train de sanctions. Vraisemblablement il faut y voir aussi une autre forme de langue de bois, afin de décoder l'effet d'annonce superficiel, destiné au public, de l'effectivité de la répression dans ses limites réelles internationales restreintes. Combien de temps durera encore la comédie? Depuis le 5nov le pays n'a plus d'existence légale autre qu'une carte géographique. L'administration n'existe plus, tout est en sursis. Une période agitée arrive et le Comité de Coordination se fait silencieux. Svetlana ne protège personne. Elena Taraikovsky devrait savoir comment est mort son mari le 11 août 2020. Puisque l'enquête du Bélarus était suspendue le 13 novembre sine die. Avec l'enquête européenne, votée le 26 novembre, elle a une chance d'en savoir plus. Bientôt une satisfaction: savoir le nom du tueur d'Alexandre?


Le Parlement européen adopte une nouvelle résolution sur la Biélorussie

Le projet de document intitulé «Résolution sur la violation continue des droits de l'homme au Bélarus, en particulier le meurtre de Roman Bondarenko», exprime ses condoléances à la famille du défunt et aux familles qui ont perdu des êtres chers «à la suite des répressions du régime de Loukachenka».


La résolution réitère la position de l'UE sur la non-reconnaissance des résultats officiels du vote du 9 août 2020 et appelle à de nouvelles élections équitables et libres sous la supervision de l'OSCE / BIDDH. Entre autres, les principales dispositions du document comprennent également:


- la demande d'une enquête rapide, approfondie, impartiale et indépendante sur la mort de Roman Bondarenko , ainsi que sur la mort d' Alexandre Taraikovsky, Alexander Vikhor, Artem Parukov, Gennady Shutov et Konstantin Shishmakov liée aux manifestations ;


- un appel à la Commission européenne pour qu'elle augmente l'aide aux médias indépendants, dont la préservation et le fonctionnement sont nécessaires pour une couverture objective des événements au Bélarus tant pour le public national que pour la communauté internationale;


- un appel à l'UE pour qu'elle soutienne l'enquête internationale sur les crimes commis par le régime de Loukachenka contre le peuple biélorusse, ainsi que pour créer un centre de collecte de preuves et un groupe de travail européen d'experts en droit international; un appel à la Commission européenne, aux États membres de l'UE et au Service européen pour l'action extérieure à soutenir pleinement les efforts du Conseil des droits de l'homme des Nations unies et du mécanisme de Moscou de l'OSCE, et à fournir une assistance aux défenseurs des droits de l'homme et aux représentants de la société civile afin de garantir que les violations des droits de l'homme sont documentées;


- une indication de la justesse de la décision du Conseil de travailler sur le troisième train de sanctions visant les entreprises et les oligarques liés à Loukachenka, compte tenu du fait que les mesures prises jusqu'à présent par l'UE et ses États membres sont insignifiantes; un appel pour une extension de la liste des sanctions de l'UE;


- Appel à un gel complet des transferts de fonds de l'UE pour le gouvernement biélorusse et les projets contrôlés par l'État, y compris les prêts de la Banque européenne d'investissement, de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement et d'autres; un appel au service européen pour l'action extérieure pour qu'il suspende les négociations sur les priorités du partenariat UE-Biélorussie en attendant des élections présidentielles libres et régulières.


Le document appelle également une fois de plus la Commission européenne à prendre des mesures restrictives claires, efficaces et opportunes - le soi-disant analogue européen de la loi Magnitsky, qui leur permettra d'être immédiatement dirigées vers toute personne, entité non étatique, ainsi que d'autres organisations responsables de graves violations des droits de l'homme, abus et corruption. ...


613 députés ont voté pour l'adoption de la résolution, 41 contre et 35 se sont abstenus


Mise à jour UPDATE

GOLDMAKER

Sans être un film de la Saga Bond, Goldmaker est présent dans plusieurs des titres de l'opus, de l'homme aux pistolets d'or à Goldeneye. Goldmaker existait réellement, et Ian Fleming en entendait parler. Il naissait à Kiev, un des fils du savant minéralogiste Emil Dunikoswky. Intelligent il compris vite, avec les ressources du russe, et du polonais, le parti qu"il pouvait tirer de sa connaissance des langues pour tromper. Le russe change le B en v, le H en n, le c en s, ect..facile de raconter des histoires à dormir debout dans ces conditions.Et de faire croire à l'impossible. Zbigniew de son prénom fabriquerait de l'or. Il déposa un brevet à l'INPI, qui existe toujours, retrouvé en 2012 par un étudiant polonais auteur de sa biographie. Car ZD, appellons le ainsi eut une vie aventureuse jusqu'a inventer le rayon Z de la mort. Un laser de Marconi qu'Hitler refusa de développer. A son époque l'Europe de l'est produisait du pétrole comme le moyen orient actuellement. Avec son frère avocat, ZD venait régulièrement à Paris vendre des barils de pétrole aux spéculateurs. Au nombre d'entre eux le baron de Marsay, dont je retrouvais le château en ruines après sa disparition. Dans ses notes, ZD raconte ses voyages en Suisse, avec sa femme Martha, pour y déposer, dans une banque de Genève, l'argent des transactions parisiennes caché dans le soutien gorge. Fameux. c'était la belle vie facile. Lecteur des bulletins scientifiques, ZD eut l'idée de tirer parti des travaux de Pierre Curie sur la cristallographie, appliquée au retraitement du sable aurifère. A cette époque on pratiquait le brûlage. Il eut l'idée d'employer l'uranium dans le chauffage, et y intéressa un spécialiste des combines, l'ancien président Padereski devenu une relation à Morges, où il s'était retiré. Une banque juive s'intéressa à son brevet inpi en investissant des fonds. Mais les résultats tardant à venir, elle porta plainte, et un procès s'en suivi. C'est à cette occasion que Ian Fleming entendit parler de Goldmaker pour la première fois. ZD s'était fait des ennemis, au nombre desquels, Guillet le directeur de l'Ecole Centrale de Paris, lequel doutait du brevet susceptible de menacer l'activité d'extracteur d'or dont il représentait les intérêts professionnels. Dans ses déboires il rencontra le chimiste Belge Serge François Wittouck, familier des familles régnantes de Belgique et d'Angleterre. Wittouck finança l'expérience de San Rémo en Italie, au cours de laquelle, sous contrôle d'un ingénieur expert, ZD apporta la preuve de sa capacité à fabriquer de l'or à partir du sable aurifaire. Le Figaro titra ZD fait de l'or. Avec un rendement 3 fois supérieur au brûlage. Ajout de l'uranium? Cela ne fut jamais étudié. Puis la guerre arriva. Wittouck développait ses activités à Hong Kong en visant l'île de Timor ce qui indisposait considérablement les Australiens le croyant soutien des japonais. Ce fut dans ces conditions que l'ordre fut donné de "sortir" Wittouck du marché de Timor à un agent de Manille William Archer. SF Wittouck fut exécuté de façon à ce que cela paraisse un suicide. ZD voulait revenir en Europe on l'en dissuada. Il restait à Manille. Après la guerre il fit encore parler de lui dans les revues scientifiques, en s'attribuant le mérite de la fabrication de la bombe H, gommant les travaux d'Oppenheimer et d'Einstein. Il fut déconsidéré. Il serait mort en avril 1964 aux Etats Unis avec un passeport américain. Pourquoi parler de Goldmaker? A raison de la visite de Lavrov à Minsk les 25 et 26 novembre. Dans quel but? L'argent semble-t-il! Les résultats économiques désastreux du 3e trimestre 2020 dans l'ex Belarus poussent le régime de l'usurpateur de Minsk à rechercher des crédits d'urgence, sans contrepartie. "Je ne céderais pas aux russes" les meilleures entreprises disait-il cette semaine. Cette fois la Russie veut des garanties autres que celle d'astrava. Goldmaker c'est Minsk. En face, l'opposition infantilisée tenue à l'écart. Le régime de Minsk se comporte selon un modèle Paternaliste, Autocrate et Autoritaire. PAA. Svetlana s'amuse à agacer en répétant "je suis invitée par Biden à son investiture le 20 janvier 2021" sur le ton de la comptine. Sans préciser comment elle ira à cette invitation à pied, à cheval ou en voiture? Depuis le 5 nov le Belarus n'existe plus. Il serait préférable pour Svetlana de protéger les protestaires défilant le dimanche. Biden ne lui fournit pas des commandos de la CIA, entrainés au combat de rue, pour faire fuir les omons. Dommage, ce serait pourtant bien utile que les protestaires soient enfin respectés des miliciens sauvages de la Mafia. Vendredi 27 novembre, l'autocrate insistait encore, par des remarques déplacées de type soviétique, sur le prétendu éthylisme de Roman Bondarancka, afin d'accréditer la thèse, selon laquelle, la nuit à Minsk les tueurs inconnus sont autorisés à tuer des poivrots présumés. Minsk capitale du crime? Goldmaker écrit une nouvelle page d'histoire invraisemblable pour justifier le Kgb, et la pensée soviétique. Il est temps qu'il s'en aille, et laisse enfin la place vacante.

ZD goldmaker au travail

tombe de ZD

Ligne de Charité "Perement" au profit des victimes des atteintes aux Droits de l'Homme au Bélarus. contactez directement l'éditeur de cette adresse internet, par email, et donnez par virement la somme que vous souhaitez. claudethebault7@gmail.com. Les sommes collectées seront annoncées sur Twitter, en fin de mois, et allouées aux payeurs.



ASTRAVA CHRONOLOGIE

5/08 CHARGEMENT RADIOACTIF SANS LICENCE et sans contrôle international

11/1O Test sans licence

07/11  Inauguration de la Centrale

08/11 panne de la Centrale favorisant le transfert du pouvoir à l'Opposition


lire aussi pollution nucléaire observée en août lors du chargement d'Uranium


 

Sic transit opéra Mundi ad astra 007

ré-écriture claude thebaut copyright 2020 reproduction interdite©11/2020



En ligne après le 30 novembre 2020


@tutbylive

@belsat_TV