Marina histoire sommaire d'une femme stérile

Voyant que de son premier mariage elle n'avait pas d'enfant, sur le conseil de son beau frère toubib, Marina décida de faire une pma en russie, à Moscou, avec un donneur de sperme anonyme. Son mari Andrew comprenait alors qu"il ne pouvait être le père de cet enfant à naitre. La pma donnait un résultat, Marina se retrouvait enceinte en 1985. Une décision égoiste ne tenant aucun compte de son mari André. Une grossesse difficile aussi, notamment les derniers mois. Elle prenait du poids 30kgs. Son mari face à cet embonpoint surprenant s'attendait à des triplés. Il prit alors le parti d'engrosser la meilleure amie de sa femme, Lariska. Afin d'être certain de sa progéniture. Lariska lui donna un garçon Saulius....


C'est ainsi que le couple divorçait au début des années 1994, sachant qu'il n'était pas le père de la fille née de son union avec Marina. A la surprise générale, Olga la fille de Marina, née en avril 1986 se révèle elle aussi stérile. Incapable de procréer. Même avec une pma. C'est alors que Marina s'en remettait aux "forces spirituelles" croyant que des prières à tel ou tel saint, catholique ou orthodoxe, lui apporterait une solution miraculeuse. Aucune. Il aurait fallu relire les petits pois de Mendel et rechercher le gène récessif de la stérilité. Marina a une soeur cadette, Elena, qui vit en Suède et qui a des enfants avec un suédois marié. Marina attendait des petits enfants de sa fille unique Olga, qu'elle n'aura jamais. Son destin tragique se trouve dans sa stérilité. Puis désomais dans sa disparition.Issue d'une famille de culs bénis Marina alla prier le Jésus de Sibérie pour que sa fille conçoive. L'argent donné ne fit pas de miracle. L'icône de Marina c'est Saint Nicolaï (st Nicolas)

le Jésus de Sibérie=une secte


généalogie sommaire

Famille de Saint Petersbourg ayant l'entretien des icones pour activité principale (grenouille de bénitiers et bondieuseries orthodoxes) le nom de la famille serait Romantseva dérivé en Romancova suite à l'appropriation de leur appartement, et de leurs biens, par les soviets.


Lidija Romancova, divorcée, grand mère de Marina ( -1988) travaillait pour l'armée russe en Lituanie elle fit venir sa fille Galina en Lituanie pour accoucher à Kaunas au début des années 1960.


-Marina 20/12/1961 de Galina (+2013) et de Vladimir Baroniva (+2010 Nivni Novgorod)

elle a 3 noms Marina Vladimirovna tradition russe (fille de Vladimir) Barinova (+2010)

famili-ia nom de famille Barinova,

imia prénom Marina,

ottchitsva patronyme fille de Vladimir Vladimirovna


-Elena Vladimirovna Barinova sa soeur

Olga  dotch 24/4/1986 Kaunas de X (pma) et de Marina


Tragédie d'une femme stérile disparue qui ne sera jamais babouchka (grand mère).

Un biélorusse croyait voir Marina-la femme blonde à lunettes devant la force anti émeute le 4 octobre à Minsk

ce n'était pas Marina -photo agrandie 400 fois-