HOTEL MINSK


astrava: prendre la terre en s'aliénant les coeurs

.

frontières ouvertes au compte goutte


Les files de camions

Svetlana Cichanouskaja, 1ère présidente du Bélarus



Hotel Minsk-


19/09


hotel Minsk-Unforgiven-

-unforgiven-


HOTEL MINSK-Unforgiven


hm 199

Unforgiven


hm 1909

Impardonnables


hm1909 nettoyage idéologique

UNFORGIVEN

Il y a bientôt un mois, le week end du 23 août, en voyant le tyran de Minsk s'exhiber une kalachsnikov à la main, 007 formulait une appréciation différente de celles des politiciens lituaniens, lesquels considéraient que le dictateur avait un "grain" de folie passager. il venait à l'idée que le tyran doutait de la loyauté de ses "sujets" à son égard. Il s'armait par peur. Cette appréciation se confirmait un mois plus tard, le 19 septembre avec deux exemples supplémentaires. D'une part Pavel Latuska, ex ambassadeur du Bélarus à  Paris révélait que le nettoyage idéologique aux "affaires étrangères" du Bélarus concernerait 200 individus à licencier pour leurs idées non conformes à celle de la ligne du dictateur. Les fonctionnaires maitrisant les langues étrangères sont politiquement non fiables. D'autre part, l'ordre donné le 17 septembre, de fermeture des frontières du Bélarus n'est que partiellement exécuté le 19, avec 2 jours de retard. Mauvaise volonté? La confiance se délite dans le camp du dictateur. La fermeture ordonnée se traduisant par l'allongement tatillon des contrôles des véhicules. Les files de camions, et de voitures, s'allongeant avec les désagréments, et les exaspérations des attentes suscitées. Des ordres mal exécutés, suscitant des désordres? En retour, les Lituaniens ayant annoncé des ripostes graduelles le 18, se taisent. Carence à réagir aux ordres mal exécutés? A voir! Il semblerait que la seule riposte valable soit celle d'une réponse symétrique, qui se fait attendre elle aussi. Les paysans de ma campagne disent "beaucoup de goule pour pas grand chose". Des propos de gueule sans acte. Le résultat du test s'adresse à Vladimir Putin en premier lieu. Il a désormais la preuve matérielle que l'administration du pays désobeit au tyran de Minsk. Cela complique sérieusement son projet d'occupation du pays. La résistance s'installe avant toute invasion, ou intégration pacifique ou non. Les 36 stratagèmes chinois déconseillent de s'imposer sur le terrain en pareille circonstance. Le choix se  résume entre prendre la terre et s'aliéner les coeurs. Il semble que l'attention soit monopolisée par la liste "noire" dite Taraikosvsky de Svetlana Cichanouskaja. Relative aux tortionnaires du régime du despote. Ce n'est ni une liste, ni une contre liste de sanctions économiques. Simplement le rappel des atrocités commises contre le peuple du Bélarus. Le poids de la mémoire des saletés exercées contre la population. Les russes ont l'habitude de dire; à la différence des catholiques; "only god forgive". Svetlana décide, pour sa part, que les salopards de sa liste sont tous unforgiven. Impardonnables.


Le ministère biélorusse des Affaires étrangères pourrait commencer le «nettoyage idéologique»


L'ancien ambassadeur du Bélarus en Pologne et en France, membre actuel du présidium du Conseil de coordination de l'opposition bélarussienne, Pavel Latuška, déclarait que des dizaines de membres du personnel du ministère des Affaires étrangères qui se sont opposés aux actions du gouvernement après les élections du 9 août pourraient être limogés. «Il y a un certain« nettoyage »dans le système MFA. Des licenciements approchent pour des dizaines de diplomates et de membres du personnel ministériel de divers grades, y compris des ambassadeurs, des conseillers, des deuxième et troisième secrétaires des missions diplomatiques et des ambassades, le seul système (personnel) qui parle des langues étrangères rares. Plusieurs personnes ont déjà été licenciées; soit ils ont mis fin à leurs contrats de travail, soit ils n'ont pas renouvelé ceux qui étaient expirés », affimait vendredi 18 septembre P. Latuška. Selon lui, la raison des licenciements à venir repose sur la désapprobation des diplomates à l'égard des actions du gouvernement du tyran de Minsk pendant et après l'élection présidentielle. "Certains, en tant que présidents des commissions électorales de circonscription dans les institutions étrangères, ont ouvertement refusé de falsifier les résultats du vote, d'autres sur les réseaux sociaux condamnaient les actions des structures des force contre les manifestants", affimait l'opposant. Selon lui, l'appareil central du ministère des Affaires étrangères du Bélarus emploie environ 200 personnes. "Le limogeage des diplomates mécontents conduira à l'effondrement du service de la politique étrangère », affirmait Pavel Latuška.


blocages frontaliers

Les mouvements à travers la frontière biélorusse ralentissaient pendant la nuit. Ce matin on relève près de 200 camions en file d'attente

Au Bélarus via le point de contrôle frontalier de Medininkai, la file d'attente de la direction des points de contrôle frontaliers  donnait à 21 heures, 191 tracteurs en attente. Rustam Liubayev, chef du Service national des gardes-frontières (SBGS), confirmait à Elta que le trafic à travers la frontière avec la Biélorussie ralentissait du jour au lendemain. "Le mouvement a ralenti, il passe par tous les points de contrôle, seule la partie biélorusse applique apparemment une inspection détaillée des véhicules, nous avons donc remarqué une diminution du trafic de nuit (mouvement - ELTA)", déclarait le chef du SBGS à Eltai. Selon Liubayev, des procédures de vérification plus strictes devraient être appliquées du côté biélorusse. «Ils ont le droit d'appliquer des procédures d'inspection de leur côté sans nous en informer. Ce n'est pas prévu dans nos accords. On ne peut qu'affirmer que le mouvement a ralenti, les voitures passent moins. Nous le savons par les conducteurs passant par ces contrôles plus approfondis, et par l'emploi de la machine à rayons X. Apparemment, ils appliquent une sorte de procédure renforcée », selon R. Liubajev. Le temps d'attente prévu pour les tracteurs se rendant en Biélorussie via le point de contrôle frontalier de Medininkai est de 9 heures à la direction des points de contrôle frontaliers. les données actuelles sont d'environ 14 heures. Les tracteurs passant par Šalčininkai en Biélorussie devraient passer environ à 9 heures ici - 81 camions font actuellement la queue.


PBS FRONTALIERS

A la frontière avec la Lettonie, au poste d'inspection de Grenstalė-Saločiai, des files d'attente de plusieurs kilomètres de camions se sont formées. Selon Giedrius Mišutis, un représentant du Service des gardes-frontières de l'État (SBGS), les derniers camions de la file d'attente du côté letton sont à environ 12 kilomètres des points de contrôle, mais en raison des grands écarts entre les véhicules, la file d'attente réelle est de 5 à 6 kilomètres. "Les spécialistes vérifient l'état de santé des chauffeurs, la température, les documents, ces procédures prennent environ 1 à 2 minutes, la file d'attente bouge", selon G. Mišutis. Bien que ce poste soit le seul par lequel le transport autre que de fret puisse entrer en Lituanie depuis la Lettonie à partir de vendredi, il n'y a pas de file d'attente de voitures ici. Au point de contrôle de Grenstal-Saločiai jeudi soir, une file d'attente de 12 kilomètres était également formée en raison des procédures susmentionnées. Elle était dispersée vendredi matin. De minuit du jeudi au vendredi, la Lituanie restreignait l'accès à destination et en provenance du pays en voiture. Outre le point de contrôle frontalier letton mentionné ci-dessus, il est également possible d'entrer en Lituanie depuis la Pologne, via le point de contrôle de Kalvarija-Budzisko, depuis la Biélorussie et la Russie pour les voitures et leurs passagers. Les restrictions ne s'appliquent pas au transport du fret


Dans deux tracteurs - plus de 1,8 million d'euros de contrebande de cigarettes

CONTREBANDE DE CIGARETTES

Dans deux remorqueurs arrivant de Biélorussie, les douaniers trouvèrent plus de 1,8 million d'euros d'envois de cigarettes de contrebande. Selon le Service pénal des douanes, le premier des camions était arrêté au poste routier de Raigardas le 18 juillet, mais son chargement n'était vérifié que mercredi 16 septembre. Un citoyen biélorusse arrivé au poste routier vers 4 heures du matin déclarait transporter des cargaisons de planches dans un camion Renault Magnum. Le système d'inspection aux rayons X du camion révélait qu'un lot de cigarettes de contrebande était caché sur les planches. Au total, les agents trouvaient pour 413 500 euros dans le camion. en paquets de cigarettes biélorusses Minsk Super Slims, NZ Gold et Fest. La valeur de ces marchandises en Lituanie atteint plus de 1,4 million d'euros. Le deuxième camion était arrêté au poste routier de Medininkai lundi vers 21 heures. Un camion Daf remorqué par un citoyen russe de Biélorussie transportant également un chargement d'appareils électriques. Le système de contrôle à rayons X révélait que l'avant de la semi-remorque avait un mur d'imitation derrière lequel la cargaison de contrebande était cachée. Dans la cachette, les agents trouvaient 110 mille paquets de cigarettes biélorusses soumises à accise Fest dont la valeur dépasse 389 000 euros. Le tribunal du district de Kaunas autorisait le conducteur du premier camion à être arrêté pendant deux mois, et le conducteur du deuxième camion était arrêté pendant un mois par décision du tribunal du district de Vilnius. Les bureaux du procureur régional de Kaunas et de Vilnius mènent des enquêtes préliminaires sur ces événements. Au total, au cours du premier semestre de cette année, les gardes-frontières en ont déjà arrêté 9 millions de paquets de cigarettes de contrebande. Leur valeur, taxes obligatoires comprises, s'élève à 31 millions. euros. Ces sommes doivent revenir au tyran de Minsk qui les exporte pour son compte.

contrebande de cigarettes du Bélarus saisies en Lituanie en août 2020

parfois par trains entiers. Cela nécessite des complices hauts placés





Sic Transit Gloria Mundi Ad Astra 007



astrava

Vendredi 28/08

la bataille d'Astrava continue avec de nouveaux guignols

en ligne le 19-9-2020